Management : Comment concilier vie professionnelle et vie privée ?


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Vous avez le sentiment d’être débordé ? De n’avoir jamais le temps ? Comment réagir lorsque l’on est sans arrêt sujet au stress ? Comment trouver un équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie privée ?

 

 

 

 

 

 

 

Sabine Devillers est Directrice générale adjointe ONE Conciergerie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Quand le privé empiète sur le professionnel

 Selon 34% des DRH français, le travail empiéterait de plus en plus sur la vie personnelle des individus. La mondialisation, l’ultra vigilance, la digitalisation de nos outils… les prétextes deviennent de plus en plus nombreux lorsqu’il s’agit de garder un œil sur un dossier en cours au travail, et inversement. Nous sommes joignables presque 24h/24 : un facteur de stress supplémentaire ! D’autant plus, avec la démocratisation de l’arrivée des femmes sur le marché du travail et l’apparition de nouvelles structures familiales, les individus font de plus en plus face à des exigences à la fois opérationnelles et personnelles. 

Pourtant les effets négatifs se manifestent très vite. Ils participent au déséquilibre entre nos « deux vies », au travail ou chez soi. Inefficacité, tensions, fatigue, burn-out… viennent s’installer dans le cercle vicieux où nous nous laissons entraîner. 

Les conséquences sur la santé peuvent être à long terme tout autant désastreuses. Un individu ne vit et ne travaille pas dans le vide, mais bien dans un contexte sociologique et économique plus large. Son bien-être est étroitement lié entre à une coordination satisfaisante entre le travail et la vie privée. 

  Comment réagir ?

 Quand l’absentéisme à répétition s’installe dans le quotidien du collaborateur, les mauvaises habitudes s’installent et il est difficile d’en sortir. En mettant de côté les reproches qui ne feront qu’augmenter le phénomène, vous serez tous les deux gagnants en étant vigilants à ce type de comportements dès le départ. 

 En effet le bien-être du salarié est vite entaché par la culpabilité. Culpabilité d’avoir des choses en cours au travail, de ne pas passer assez de temps avec ses enfants, son conjoint… Un patron qui saura faire preuve d’écoute de ces contraintes, c’est déjà un poids en moins pour le collaborateur. En tant que patron, il est vrai que vous êtes de même écartelés parfois entre ces deux mondes qui se cherchent...

 Si vous voulez rester concurrentiel, il devient inévitable de trouver de nouvelles façons d’adapter le mode de fonctionnement de vos collaborateurs. Ils gagneront en vigilance et seront plus heureux au bureau. Pourquoi ne pas accorder une demi-journée spécialement pour la garde de ses enfants ? À vous de trouver avec vos collaborateurs la combinaison adéquate, vous serez tous gagnants !

  Avez-vous pensé à l’offre de services aux salariés ?

 Une heure par jour : c’est le coût caché du temps que passent les collaborateurs sur leur temps de travail pour se consacrer sur des tâches personnelles. Sur une année cela équivaut à un mois de salaire ! Avez-vous déjà pensé à améliorer le confort de vos salariés à travers un service de conciergerie ? Un assistant personnel permettrait par exemple d'alléger la charge mentale de vos collaborateurs en réglant leurs problèmes ou en organisant des choses qui leur prennent du temps. Le temps récupéré est alors consacré aux choses qu’ils aiment et qui les détendent. 

 Sabine Devilliers